Collectés dès 1961 en vue de la création d'un musée d'art et traditions populaire des Cévennes, les objets évoquant le passé agricole et industriel de cette région représentent la collection la plus importante du musée. Dès le Néolithique l'Homme a façonné les paysages pour s'adapter à son environnement et ainsi cultiver et pratiquer l'élevage. Des constructions de murs aux savoir-faire techniques, caussenards et cévenols ont su exploiter ce territoire pour produire leur subsistance et commercer bien au-delà des frontières. Cette riche collection d'ethnographie nous permet de découvrir des échoppes de sabotier ou tonnelier, comme les outils nécessaires à la culture des châtaigniers, l'élevage ovin ou encore la sériciculture.